0
  • Panier vide

    Votre panier est vide… pour l'instant !

0
  • Panier vide

    Votre panier est vide… pour l'instant !

post

Pourquoi vous ne devez pas écouter les parents de singletons



Hier, j’ai eu une conversation intéressante avec ma mère à propos du regard des autres sur mes jumeaux.
En fait, elle avait assisté à une scène malheureusement banale pour moi, au cours de laquelle je me promenais avec elle et mes jumeaux dans leur poussette double, et nous nous sommes fait interrompre par une dame plutôt âgée qui m’a barré la route pour pouvoir me demander si c’était des jumeaux. J’étais en grande conversation avec ma mère et j’ai donc répondu non du tac au tac à la dame pour pouvoir reprendre ma route et ma conversation.
Ma mère m’a alors reproché mon attitude passive-agressive avec tous ces inconnus qui ne font que s’intéresser avec un réel intérêt et une certaine bienveillance naturelle à mes enfants, parce que ce sont des jumeaux. Elle m’a dit qu’elle aussi, à l’époque où elle m’a eue, elle a été arrêtée au parc ou au supermarché par des gens qui lui demandaient quel âge j’avais et si j’étais une fille ou une garçon, et qu’elle trouvait ça plutôt sympathique.

Peut-être, mais je trouve qu’elle a la mémoire courte, parce que je sais que cette question de savoir si j’étais une fille ou un garçon la mettait intérieurement en pétard, puisque lorsqu’on a une fille, on trouve toujours ça flagrant, d’autant que ma mère mettait un point d’honneur à m’habiller toujours en robe pour compenser le fait que je n’aie pas eu de cheveux pendant un an. Mais là n’est pas la question !

En fait, la grande différence entre elle et moi, entre elle et vous, entre elle et tous les parents de jumeaux, c’est qu’elle ne devait subir ce genre de questions que très occasionnellement. En général par la personne âgée qui, à la caisse du supermarché, cherche à entamer une discussion par tous moyens (et je n’ai rien contre les personnes âgées, je vous assure ! C’est seulement mon expérience qui parle…) Mais moi, et tous les parents de jumeaux, on se fait arrêter 4 fois par jour par ces inconnus, et ça n’a rien à voir ! On est flattés au début, blasés ensuite, voire carrément aigris par la suite.

Parce que ce n’est pas seulement le fait de se faire arrêter en permanence par des inconnus, qui nous agace, c’est aussi et surtout le fait de devoir supporter des questions autrement plus inquisitrices que celles que ma mère entendait à l’époque. Non, maman, devoir subir la question de savoir si c’est une fille ou un garçon n’a rien à voir avec celle de savoir si j’avais des jumeaux dans ma famille, autrement dit si je les ai eus naturellement ou pas, de savoir lequel des deux je préfère ou lequel des deux est sorti le premier. Non, je le répète et je l’affirme, je n’ai pas à devoir subir ces questions, rien ne donne le droit à des inconnus de me les poser, et je n’ai donc certainement aucun scrupule à répondre que je ne souhaite pas y répondre.

Tu vois, maman, être parent de singleton et être parent de jumeaux, ce n’est pas la même chose, et je te remercie de m’en convaincre un peu plus à chaque fois que tu m’affirmes le contraire.

Aucun commentaire pour l'instant

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée sur le site.

Pin It on Pinterest

Share This